Northrop A-17

Northrop A-17


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Northrop A-17

Le Northrop A-17 était l'avion d'attaque standard de l'US Army Air Corps pendant la seconde moitié des années 1930. Il était basé sur le Northrop Gamma, un monoplan à ailes basses conçu comme un avion spécial et porteur de courrier. Un Gamma de construction privée avait été soumis à l'armée pour des tests en juillet 1933. Cet avion a été retourné à Northrop au début de 1934 pour des modifications, devenant le XA-13 en juin 1934.

Le XA-13 a été suivi par le Gamma 2F, qui allait devenir le prototype de la production A-17. Un problème avec le XA-13 avait été le grand diamètre de ses moteurs radiaux Wright, qui avait restreint la vue du pilote. Le Gamma 2F utilisait un moteur radial à quatorze cylindres Pratt & Whitney R-1535-11 de 750 ch, qui avait un diamètre plus petit que le moteur Wright du XA-13, et que le Pratt & Whitney R-1830-7 installé dans le XA -16.

Le Gamma 2F avait également une verrière plus longue et plus étroite que le XA-13, avec l'opérateur radio/mitrailleur arrière reculé. Le fuselage était mieux profilé et le train d'atterrissage fixe du XA-13 a été remplacé par une unité semi-rétractable, les roues se repliant dans de grands carénages sur le dessous de l'avion.

Le Gamma 2F a commencé les tests de l'armée le 6 octobre 1934. Bien qu'il ait été retourné à Northrop pour des modifications, le 24 décembre 1934, l'armée a passé un contrat pour 110 Gamma 2F, avec la désignation A-17.

A-17

Le Gamma 2F fut restitué à l'Army Air Corps le 27 juillet 1935, après que toutes les modifications demandées eurent été apportées. Parmi eux figurait le remplacement du train de roulement semi-rétractable par une version fixe et une rationalisation accrue. La verrière a également été modifiée, et la version originale tout en verre a été remplacée par une version avec une section centrale non vitrée entre les deux verrières coulissantes. L'A-17 était armé d'une mitrailleuse arrière de .30 pouces et de quatre canons montés sur les ailes, et pouvait transporter 1 200 livres de bombes. Les 109 avions de série nécessitaient d'autres changements, parmi lesquels l'installation de dive-breaks. La livraison du premier avion de série est donc retardée au 23 décembre 1935, et le dernier avion n'est achevé que le 5 janvier 1937.

A-17A

Bien que le train d'atterrissage semi-rétractable du Gamma 2F n'ait pas été un succès, Northrop a eu plus de chance avec la version utilisée sur son entraîneur avancé Gamma 2J et a suggéré de l'adapter à l'A-17. Attirée par les performances améliorées offertes par les roues entièrement fermées, l'armée a passé une commande de 100 A-17A. Le nouveau modèle effectua son vol inaugural le 16 juillet 1936, mais des problèmes de développement et de production firent que les livraisons n'eurent lieu qu'en avril-décembre 1937. Vingt-neuf autres appareils furent commandés en 1937, qui furent livrés en juin-septembre 1938. Le L'A-17A était propulsé par un moteur R-1535-13 de 825 ch, qui compensait en partie le poids accru du train d'atterrissage. Comme l'A-17, il était armé de cinq mitrailleuses et avait une charge de bombe standard de quatre bombes de 100 lb sur des râteliers à bombes, ou de vingt bombes de 30 lb dans la soute à bombes, qui pouvait être portée à 1 200 lb au prix de la portée.

Carrière de service

L'A-17 est entré en service dans le 3e groupe d'attaque en février 1936. Comparé au Curtiss A-12 Shrike, il était plus rapide, pouvait voler plus haut, avait une plus grande portée et pouvait transporter plus de bombes, et il a été reçu avec un certain enthousiasme. L'A-17 équipait également le 17th Attack Group à March Field, en Californie, le 38th Attack Squadron à Langley Field, en Virginie et le 74th Attack Squadron au Panama.

En 1937, les A-17 ont été progressivement abandonnés au profit des A-17A et ont été affectés à des unités de formation. L'A-17A a eu une carrière de service légèrement plus longue. C'était encore l'avion d'attaque standard de l'Air Corps en septembre 1939, bien qu'à ce moment-là, les deux groupes d'attaque aient également reçu un certain nombre de B-18 et étaient sur le point de devenir des groupes de bombardement léger, tandis que le bimoteur A- 20 Havoc était sur le point d'entrer en service. Le 20 juin 1940, l'A-17A fut déclaré excédentaire par rapport aux besoins et 93 furent rendus à Douglas. Cela a été fait pour permettre à l'entreprise de vendre les A-17A à la France, mais les événements ont dépassé ce plan. L'ordre français a ensuite été repris par les Britanniques. En service britannique et canadien, l'avion était connu sous le nom de Northrop Nomad et était utilisé dans les écoles de pilotage d'Afrique du Sud et du Canada.

A-17

A-17A

Moteur

Pratt & Whitney R-1535-11

R-1535-13

Puissance

750cv

825cv

Envergure

47 pi 8 1/2 po

47 pieds 9 pouces

Longueur

31 pieds 8 5/8 pouces

31 pieds 8 pouces

Hauteur

11 pi 10 1/2 po

12 pieds

Poids à vide

4 764 livres

5 106 livres

Poids brut

7,336lb

7 550 livres

Vitesse maximum

206 mph au niveau de la mer

220 mph à 2500 pieds

Vitesse de croisière

170 mph

170 mph

Taux de montée

1 530 pi/min

1 350 pi/min

Plafond

20 700 pieds

19 400 pieds

Portée (normale)

650 milles

730 milles

Armes à feu

Cinq mitrailleuses de 0,30 pouces

Charge de bombe

1 200 lb

Lecture suggérée
McDonnell Douglas : v.1, René J. Francillon (Amazon.co.uk)
McDonnell Douglas : v.1, René J. Francillon (Amazon.com)


Développement et conception

Le Northrop Gamma 2F était un bombardier d'attaque dérivé de l'avion de transport Northrop Gamma, développé en parallèle avec le Northrop Gamma 2C, (dont un a été construit), désigné YA-13 et XA-16. Le Gamma 2F avait une queue, une verrière de cockpit et des volets d'aile révisés par rapport au Gamma 2C, et était équipé d'un nouveau train d'atterrissage semi-rétractable. Il a été livré à l'United States Army Air Corps pour des tests le 6 octobre 1934, et après des modifications qui comprenaient l'installation d'un train d'atterrissage fixe conventionnel, a été accepté par l'Air Corps. [1] Un total de 110 avions ont été commandés comme A-17 en 1935. [2]

L'A-17 résultant était équipé de volets perforés et avait un train d'atterrissage fixe avec des carénages partiels. Il était équipé d'une soute à bombes interne au fuselage qui transportait des bombes à fragmentation ainsi que des râteliers à bombes externes.

Northrop a développé un nouveau train d'atterrissage, cette fois complètement rétractable, produisant la variante A-17A. Cette version fut à nouveau achetée par l'Army Air Corps, qui passa des commandes pour 129 appareils. [3] Au moment où ceux-ci ont été livrés, la Northrop Corporation avait été rachetée par Douglas Aircraft Company, les modèles d'exportation étant connus sous le nom de Douglas Model 8.


Le Northrop Gamma 2F était un bombardier d'attaque dérivé de l'avion de transport Northrop Gamma, développé en parallèle avec le Northrop Gamma 2C, (dont un a été construit), désigné YA-13 et XA-16. Le Gamma 2F avait une queue, une verrière de cockpit et des volets d'aile révisés par rapport au Gamma 2C, et était équipé d'un nouveau train d'atterrissage semi-rétractable. Il a été livré à l'United States Army Air Corps pour des tests le 6 octobre 1934, et après des modifications qui comprenaient l'installation d'un train d'atterrissage fixe conventionnel, a été accepté par l'Air Corps. [1] Un total de 110 avions ont été commandés comme A-17 en 1935. [2]

L'A-17 résultant était équipé de volets perforés et avait un train d'atterrissage fixe avec des carénages partiels. Il était équipé d'une soute à bombes interne au fuselage qui transportait des bombes à fragmentation ainsi que des râteliers à bombes externes.

Northrop a développé un nouveau train d'atterrissage, cette fois complètement rétractable, produisant la variante A-17A. Cette version fut à nouveau achetée par l'Army Air Corps, qui passa des commandes pour 129 appareils. [3] Au moment où ceux-ci ont été livrés, la Northrop Corporation avait été rachetée par Douglas Aircraft Company, les modèles d'exportation étant connus sous le nom de Douglas Model 8.


Northrop A-17 - Histoire

Archives des photos ¹

(Photo de John Shupek copyright & copie 200x Skytamer Images)

Northrop A-17 Nomade
Bombardier d'attaque monomoteur biplace à aile basse monoplan

Archives des photos

Northrop A-17 (photo de Northrop via les archives Skytamer [1])

Northrop A-17A (photo de Northrop via les archives Skytamer [1])

Aperçu &mdash Northrop A-17 Nomade Séries [2]

Le Northrop A-17 Nomade était un développement du Northrop Gamma 2F. L'avion était un monoplan bombardier d'attaque monomoteur biplace construit en 1935 par la Northrop Corporation pour l'US Army Air Corps.

Développement et conception

Le Northrop Gamma 2F était un bombardier d'attaque dérivé du Northrop Gamma avion de transport, développé en parallèle avec le Northrop Gamma 2C, (dont un a été construit, désigné Northrop YA-13 et Northrop XA-16. Le Northrop Gamma 2F avait une queue, une verrière de cockpit et des volets d'aile révisés par rapport au Gamma 2C, et a été équipé d'un nouveau train d'atterrissage semi-rétractable. Il a été livré à l'US Army Air Corps pour des tests le 6 octobre 1934, et après modification, y compris l'installation d'un train d'atterrissage fixe conventionnel, a été accepté par l'Air Corps. Un total de 110 avions ont été commandés sous le nom de Northrop A-17 en 1935.

Le Northrop A-17 résultant était équipé de volets perforés, avait un train d'atterrissage fixe avec carénage partiel. Il était équipé d'une soute à bombes interne au fuselage qui transportait des bombes à fragmentation ainsi que des râteliers à bombes externes. Northrop a développé un nouveau train de roulement, cette fois complètement rétractable, produisant la variante Northrop A-17A. Cette version fut à nouveau achetée par l'Army Air Corps, qui passa des commandes pour 129 appareils. Au moment où ceux-ci ont été livrés, la Northrop Corporation avait été rachetée par Douglas Aircraft Company, les modèles d'exportation étant connus sous le nom de Douglas Model 8.

Historique des opérations

Le Northrop A-17 est entré en service en février 1936 et s'est avéré être un avion fiable et populaire. Cependant, en 1938, l'Air Corps décida que les avions d'attaque devaient être multimoteurs, rendant le Northrop A-17 excédentaire par rapport aux besoins. À partir du 14 décembre 1941, les Northrop A-17 sont utilisés pour les patrouilles côtières du 59th Bombardment Squadron (Light) du côté Pacifique du canal de Panama.

En juin 1940, 93 avions de l'ex-USAAC ont été achetés par la France et remis à neuf par Douglas, notamment en recevant de nouveaux moteurs. N'ayant pas été livrés avant la chute de la France, 61 ont été repris par la British Purchasing Commission pour la RAF et ont reçu le nom Nomade. Ils ont été évalués comme obsolètes et envoyés en Afrique du Sud pour servir de formateurs. Les 32 avions restants de la commande française ont été transférés au Canada, où ils ont également été utilisés comme entraîneurs avancés et remorqueurs cibles. Les derniers Northrop A-17 restants, utilisés comme avions utilitaires, ont été retirés du service de l'USAAF en 1944.

  • Northrop YA-13 :
  • Northrop : XA-16 :
  • Northrop Gamma 2F :
  • Northrop A-17 :
  • Northrop A-17A :
  • Northrop A-17AS :
  • Douglas A-33-DE :
  • Douglas 8A-1 :
  • Douglas 8A-2 :
  • Douglas 8A-3P :
  • Douglas 8A-3N :
  • Douglas 8A-4 :
  • Douglas 8A-5 :
  • Northrop A-17 &mdash Production initiale pour USAAC. Train de roulement fixe, propulsé par 750 ch (560 kW) Pratt & Whitney R-1535-11 Guêpe jumelle Jr. moteur 110 construit.
  • Northrop A-17A &mdash Version révisée pour USAAC avec train d'atterrissage rétractable et moteur R-1535-13 de 825 ch (615 kW) 129 construits.
  • Northrop A-17AS &mdash Version de transport de personnel à trois places pour USAAC. Propulsé par le moteur Pratt & Whitney R-1340 Wasp deux construits.
  • Douglas Model 8A-1 &mdash Version d'exportation pour la Suède. Châssis fixe. Deux prototypes construits par Douglas (désignation suédoise B.5A), suivis de 63 avions B.5B construits sous licence (par ASJA) propulsés par 920 ch (686 kW) Bristol Mercure XXIV moteur 31 similaire B.5C construit par SAAB.
  • Douglas Modèle 8A-2 & Version mdash pour l'Argentine. Équipé d'un train de roulement fixe, d'une position ventrale du canon et propulsé par un Wright R-1820-G3 de 840 ch (626 kW) Cyclone 30 construits.
  • Modèle Douglas 8A-3N et version mdash de l'A-17A pour les Pays-Bas. Propulsé par 1 100 ch (820 kW) Pratt & Whitney R-1830 Guêpe jumelle moteur 18 construit.
  • Modèle Douglas 8A-3P et version mdash du A-17A pour le Pérou. Propulsé par un moteur R-1820 de 1 000 ch (746 kW) 10 construits.
  • Modèle Douglas 8A-4 et version mdash pour l'Irak, propulsé par un moteur R-1820-G103 de 1 000 ch (746 kW) 15 construits.
  • Modèle Douglas 8A-5N et version mdash pour la Norvège, propulsé par un moteur R-1830 de 1 200 ch (895 kW) 36 construits. Plus tard impressionné dans le service USAAF comme Douglas A-33.

Argentine : &mdash Argentina a acheté 30 Douglas Model 8A-2 en 1937 et les a reçus entre février et mars 1938. Leurs numéros de série étaient compris entre 348 et 377. Ces avions sont restés en service de première ligne jusqu'à leur remplacement par l'I.Ae. 24 Calquin, continuant en service en tant qu'avions d'entraînement et de reconnaissance jusqu'à leur dernier vol en 1954. L'avion a servi avec : (1) Grupo &ldquoA&rdquo de la Escuela de Aplicación de Aviación basé à BAM El Palomar et (2) Regimiento Aéreo N°3 (Air Regiment No. 3) de Bombardeo Liviano (Light Bombing) basé à BAM El Plumerillo

Canada : &mdash L'Aviation royale canadienne a reçu 32 numéros de série d'avions ex-français 3490-3521 et ont été désignés Nomade. Tous les avions ont été affectés au 3e commandement d'entraînement.

France : &mdash L'armée de l'air française a commandé 93 appareils, mais lorsque la France est tombée, tous les appareils ont été livrés à la Grande-Bretagne et au Canada.

Irak : &mdash Irak a acheté 15 Douglas Model 8A-4 en 1940. Ils ont été détruits lors de la guerre anglo-irakienne en 1941.

Pays-Bas : &mdash Les Pays-Bas, ayant un besoin urgent d'avions de combat modernes, passèrent une commande de 18 Douglas Model 8A-3N en 1939, tous livrés d'ici la fin de l'année. Utilisés dans un rôle de chasse pour lequel ils n'étaient pas adaptés, la plupart furent détruits par les attaques de la Luftwaffe le 10 mai 1940, le premier jour de l'invasion allemande.

Norvège : &mdash Norway a commandé 36 Douglas Model 8A-5N en 1940. Ceux-ci n'étaient pas prêts au moment de l'invasion allemande de la Norvège et ont été détournés vers l'unité d'entraînement norvégienne au Canada, connue sous le nom de Little Norway. La Norvège a décidé de vendre 18 de ces avions en surplus au Pérou, mais ceux-ci ont été mis sous embargo par les États-Unis, qui ont réquisitionné les avions, les utilisant comme entraîneurs, les désignant A-33. La Norvège a vendu son avion survivant au Pérou en 1943.

Pérou : le Pérou a commandé 10 Douglas Model 8A-3P, ceux-ci étant livrés à partir de 1938. Ces appareils furent utilisés au combat par le Pérou lors de la guerre équatorienne-péruvienne de juillet 1941. Les survivants de ces appareils furent complétés par 13 Douglas Model 8A-5 en provenance de Norvège, livrés via les États-Unis en 1943. Ceux-ci restèrent en service jusqu'en 1958.

Afrique du Sud : &mdash L'armée de l'air sud-africaine a reçu 57 avions de Grande-Bretagne désignés Nomade I.

Suède : &mdash Swedish Air Force - La Suède a acheté une licence pour la production d'un Mercure version motorisée, construction de 63 B.5B et 31 B.5C, production de 1938 à 1941. Ils ont été remplacés en service par des SAAB 17 à partir de 1944. La version suédoise a été utilisée comme bombardier en piqué et, à ce titre, elle figurait en bonne place dans le 1941 film &lsquoFörsta Divisionen&rsquo.

Royaume-Uni : &mdash La Royal Air Force a reçu 61 appareils ex-français rebaptisés Nomade I mais 57 ont été remis à l'Afrique du Sud. Britanique Les nomades étaient les numéros de série AS440-AS462, AS958-AS976 et AW420-AW438.

États-Unis : &mdash L'United States Army Air Corps a reçu 110 Northrop A-17 et 129 Northrop A-17A. Les avions ont été affectés à : (1) 3e groupe d'attaque basé à Barksdale Field (2) 17e groupe d'attaque basé à March Field, (3) 16e groupe de poursuite basé à Albrook Field 74e escadron d'attaque et (4) le quartier général général de l'armée de l'air a opéré trois A-17AS pour le transport du personnel.


Northrop A-17 (Warplane Plus n° 1)

L'histoire complète des avions d'attaque Northrop et de ses dérivés d'exportation.

La Northrop Corp. a offert l'avion d'attaque monomoteur Gamma 2F à l'US Army Air Corps en octobre 1934. Après des travaux de modification, ce type a évolué pour devenir l'avion d'attaque A-17 très innovant dont 110 appareils ont été commandés. Northrop a intégré toutes les technologies aéronautiques modernes de l'époque, telles que la construction monocoque en métal, l'hélice à deux pas, les volets et les freins de plongée dans la conception, combinées à des mitrailleuses à tir vers l'avant installées dans les ailes, une charge de bombe respectable, des vitesses élevées et un vol admirable gamme. Il a éclipsé tous les autres types d'attaques alors en service. 129 exemples de la variante A-17A améliorée avec train d'atterrissage rétractable.

L'intérêt étranger a entraîné la vente de 11 avions à l'étranger. La Suède et l'Argentine ont commandé des variantes de l'A-17 en 1937, et la Suède en a construit 102 autres sous licence. La Northrop Corporation est devenue une filiale de Douglas le 5 avril 1937, ce qui a donné à l'A-17 le nom de Douglas 8A. D'autres clients ont suivi, le gouvernement du Pérou a commandé une série en 1938. La situation volatile en Europe a entraîné des commandes des Pays-Bas et de la Norvège en 1939 et 1940. L'Irak a commandé un certain nombre d'avions en 1939.

Bien qu'aucun des avions exploités par les États-Unis n'ait été impliqué dans le combat, un grand nombre de machines ont joué un rôle vital en tant qu'entraîneur pour les pilotes du Commonwealth pendant la Seconde Guerre mondiale. La variante d'exportation Douglas 8A a fait feu de colère lors de combats aériens aux Pays-Bas et en Irak, et les avions péruviens se sont distingués lors d'un conflit frontalier avec l'Équateur en 1941 et à nouveau en 1948, lorsque la rébellion et la guerre civile ont menacé le pays. Les derniers vols ont été effectués jusqu'en 1958, mettant ainsi fin à une ère de près de 25 ans de service continu avec les forces aériennes du monde entier.

Ce livre offre un aperçu d'un avion emblématique. Les auteurs, tous spécialistes dans leur domaine, ont compilé une histoire complète et rassemblé plus de 350 photographies, profils de couleurs et cartes, offrant ainsi une vue fascinante sur un type d'avion reliant les jours de «l'âge d'or de l'aviation» avec les années sombres du monde Deuxième guerre.


Informations sur l'avion Northrop A-17


Rôle : Attaque au sol
Fabricant : Northrop
Conçu par : Jack Northrop
Introduit : 1935
Utilisateurs principaux : United States Army Air Corps Armée de l'air suédoise Aviation royale canadienne Armée de l'air sud-africaine
Nombre construit : 446
Développé à partir de : Northrop Gamma

Le Northrop A-17, un développement du Northrop Gamma 2F, était un bombardier d'attaque monomoteur biplace construit en 1935 par la Northrop Corporation pour l'US Army Air Corps.

Le Northrop Gamma 2F était un bombardier d'attaque dérivé de l'avion de transport Northrop Gamma, développé en parallèle avec le Northrop Gamma 2C, (dont l'un a été construit, désigné YA-13 et XA-16. Le Gamma 2F avait une queue révisée, verrière de cockpit et volets d'aile par rapport au Gamma 2C, et équipé d'un nouveau train d'atterrissage semi-rétractable.Il a été livré à l'United States Army Air Corps pour essais le 6 octobre 1934, et après modification, y compris le montage d'un train d'atterrissage fixe conventionnel , a été accepté par l'Air Corps. 110 appareils ont été commandés sous le nom d'A-17 en 1935.

L'A-17 résultant était équipé de volets perforés, avait un train d'atterrissage fixe avec carénage partiel. Il était équipé d'une soute à bombes interne au fuselage qui transportait des bombes à fragmentation ainsi que des râteliers à bombes externes.

Northrop a développé un nouveau train d'atterrissage, cette fois complètement rétractable, produisant la variante A-17A. Cette version fut à nouveau achetée par l'Army Air Corps, qui passa des commandes pour 129 appareils. Au moment où ceux-ci ont été livrés, la Northrop Corporation avait été rachetée par Douglas Aircraft Company, les modèles d'exportation étant connus sous le nom de Douglas Model 8.

L'A-17 est entré en service en février 1936 et s'est avéré un avion fiable et populaire. Cependant, en 1938, l'Air Corps a décidé que les avions d'attaque devraient être multimoteurs, rendant l'A-17 excédentaire aux besoins.

En juin 1940, 93 avions de l'ex-USAAC sont achetés par la France, et remis à neuf par Douglas, en recevant notamment de nouveaux moteurs. N'ayant pas été livrés avant la chute de la France, 61 ont été repris par la British Purchasing Commission pour la RAF et ont reçu le nom de Nomad. Ils ont été évalués comme obsolètes et envoyés en Afrique du Sud pour servir de formateurs. Les trente-deux appareils restants de l'ordre français ont été transférés au Canada, où ils ont également été utilisés comme entraîneurs avancés.

Les derniers A-17 restants, utilisés comme avions utilitaires, ont été retirés du service de l'USAAF en 1944.

A-17 Production initiale pour USAAC. Train de roulement fixe, propulsé par un moteur Pratt & Whitney R-1535-11 Twin Wasp Jr de 750 ch (560 kW). 110 construits. A-17A Version révisée pour USAAC avec train de roulement rétractable et moteur R-1535-13 de 825 ch (615 kW). 129 construits. A-17AS Version de transport de personnel à trois places pour l'USAAC. Propulsé par le moteur Pratt & Whitney R-1340 Wasp. Deux construits. Modèle 8A-1 Version export pour la Suède. Châssis fixe. Deux prototypes construits par Douglas (désignation suédoise B 5A), suivis de 63 avions B 5B construits sous licence (par l'ASJA) propulsés par un moteur Bristol Mercury XXIV de 920 ch (686 kW). 31 B 5C similaires construits par SAAB. Modèle 8A-2 Version pour l'Argentine. Équipé d'un train de roulement fixe, d'une position ventrale du pistolet et propulsé par un cyclone Wright R-1820-G3 de 840 ch (626 kW). 30 construits. Modèle 8A-3N Version du A-17A pour les Pays-Bas. Propulsé par un moteur Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp de 1 100 ch (820 kW). 18 construits. Modèle 8A-3P Version du A-17A pour le Pérou. Propulsé par un moteur R-1820 de 1 000 ch (746 kW). Dix construits. Modèle 8A-4 Version pour l'Irak, propulsé par un moteur R-1820-G103 de 1 000 ch (746 kW). 15 construits. Modèle 8A-5N Version pour la Norvège, propulsé par un moteur R-1830 de 1 200 ch (895 kW). 36 construits. Plus tard impressionné dans le service USAAF comme Douglas A-33.

A-17A 36-0207 c/n 234, ex-3rd Attack Group (Barksdale Field), exposé au National Museum of the United States Air Force à Dayton, Ohio

8A-3P 4. ex-31 Escuadrxón de Ataque y Reconocimiento. Exposée au musée FAP, base aérienne péruvienne de Las Palmas.

Photo - Opérateurs de l'A-17

Argentine L'Argentine a acheté 30 modèles 8A-2 en 1937 et les a reçus entre février et mars 1938. Leurs numéros de série étaient compris entre 348 et 377. Ceux-ci sont restés en service de première ligne jusqu'à leur remplacement par l'I.Ae. 24 Calquin, continuant en service en tant qu'avions d'entraînement et de reconnaissance jusqu'à leur dernier vol en 1954.

Grupo "A" de la Escuela de Aplicacix n de Aviacix n basé à BAM El Palomar
Regimiento A reo N 3 (Air Regiment No.3) de Bombardeo Liviano (Light Bombing) basé à BAM El Plumerillo

L'Aviation royale canadienne a reçu 32 appareils ex-français portant les numéros de série 3490 à 3521 - désignés Nomad - tous affectés au 3e commandement de l'entraînement.

L'armée de l'air française a commandé 93 avions, mais lorsque la France est tombée, tous ont été livrés à la Grande-Bretagne et au Canada.

Irak L'Irak a acheté 15 modèles 8A-4 en 1940. Ils ont été détruits pendant la guerre anglo-irakienne en 1941. Pays-Bas Les Pays-Bas, ayant un besoin urgent d'avions de combat modernes, ont passé une commande de 18 modèles 8A-3N en 1939, avec tous livrés d'ici la fin de l'année. Utilisés dans un rôle de chasse pour lequel ils n'étaient pas adaptés, la majorité ont été détruits par les attaques de la Luftwaffe le 10 mai 1940, le premier jour de l'invasion allemande.. Dans son livre de 1975 sur l'histoire de l'aviation néerlandaise Vermetele vliegende Hollanders (Daring flying Dutchmen), Dutch L'historien de l'aviation et illustrateur Thijs Postma répertorie ces avions sous le nom de Douglas 8A. Norvège La Norvège a commandé 36 modèles 8A-5N en 1940. Ceux-ci n'étaient pas prêts au moment de l'invasion allemande de la Norvège et ont été détournés vers l'unité d'entraînement norvégienne au Canada, connue sous le nom de Little Norway. La Norvège a décidé de vendre 18 de ces avions en surplus au Pérou, mais ceux-ci ont été mis sous embargo par les États-Unis, qui ont réquisitionné les avions, les utilisant comme entraîneurs, les désignant A-33. La Norvège a vendu ses avions survivants au Pérou en 1943. Pérou Le Pérou a commandé 10 modèles 8A-3P, ceux-ci étant livrés à partir de 1938. Ces appareils furent utilisés au combat par le Pérou lors de la guerre équatorienne-péruvienne de juillet 1941. Les survivants de ces appareils furent complétés par 13 modèles 8A-5 en provenance de Norvège, livrés via les États-Unis en 1943. Ceux-ci restèrent en service jusqu'en 1958. Sud Afrique

L'armée de l'air sud-africaine a reçu 57 avions de Grande-Bretagne désignés Nomad I.

Armée de l'Air suédoise - La Suède a acheté une licence pour la production d'une version propulsée par Mercury, construisant 63 B 5B et 31 B5C, la production ayant lieu de 1938 à 1941. Ils ont été remplacés en service par des SAAB 17 à partir de 1944. La version suédoise a été utilisée comme piqué bombardier et en tant que tel, il figurait en bonne place dans le film de 1941 « Fx rsta Divisionen ».

La Royal Air Force a reçu 61 ex-avions français rebaptisés Nomad I mais 57 ont été remis à l'Afrique du Sud. Les Nomades britanniques ont été sériés AS440 à AS462, AS958 à AS976 et AW420 à AW438.

United States Army Air Corps a reçu 110 A-17 et 129 A-17A
Groupe d'attaque 3D basé à Barksdale Field
17e groupe d'attaque basé à March Field
16e groupe de poursuite basé à Albrook Field
74e escadron d'attaque
Le quartier général de l'armée de l'air exploitait plusieurs avions destinés au transport du personnel.

Données de McDonnell Douglas Aircraft depuis 1920

Équipage : deux (pilote et mitrailleur)
Longueur : 31 pi 8 po (9,67 m)
Envergure : 47 pi 8 po (14,54 m)
Hauteur : 11 pi 10 po (3,62 m)
Superficie de l'aile : 363 pi² (33,7 m²)
Poids à vide : 4 874 lb (2 211 kg)
Poids en charge : 7 337 lb (3 328 kg)
Groupe motopropulseur : 1x Pratt & Whitney R-1535-11 Twin Wasp Jr moteur radial refroidi par air à deux rangées, 750 ch (560 kW)

Vitesse maximale : 206 mph (179 nœuds, 332 km/h)
Vitesse de croisière : 170 mph (149 nœuds, 274 km/h)
Portée : 650 mi (565 nmi, 1 046 km)
Plafond de service : 19 400 pi (5 915 m)
Taux de montée : 1350 ft/min (6,9 m/s)

4 mitrailleuses Browning M1919 fixes à l'avant de 0,3 in (7,62 mm)
1 mitrailleuse arrière entraînable de 0,3 in (7,62 mm)
Baie interne pour bombes
Supports de bombes d'aile externes (charge totale de bombe 1 200 lb/544 kg)

Northrop Gamma
Northrop YA-13
Northrop BT
Douglas A-33

Labbe de Blackburn
Fairey bataille

Donald, David (éd.). Avions de guerre américains de la Seconde Guerre mondiale. Londres : Aérospatiale. 1995. ISBN 1 874023 72 7.
Francillon, Ren J. McDonnell Douglas Aircraft depuis 1920. Londres: Putanm, 1979. ISBN 0-370-00050-1.
Pelletier, Alain J. "Northrop's Connection: L'avion d'attaque A-17 méconnu et son héritage - Partie 1". Air Enthusiast No 75, mai - juin 1998. Stamford, Lincolnshire : Key Publishing. Page 62-67. ISSN 0143 5490.
Pelletier, Alain J. "Northrop's Connection: L'avion d'attaque A-17 méconnu et son héritage - Partie 2". Air Enthusiast No 77, septembre/octobre 1998. Stamford, Lincolnshire : Key Publishing. Page 2-15. ISSN 0143 5490.
Widfeldt, Bo et Hall, xke. B 5 Stxürtbombepoken (en suédois). Nx ssjx , Suède : Air Historic Research AB U.B., 2000. ISBN 91-9716-057-1.
Sergio Bontti. Serie Fuerza A rea Argentine #8 Northrop 8A-2. Jorge Nuxez Padin (éditeur) Octobre 2003.

Ce site est le meilleur pour: tout sur les avions, les avions de guerre, les oiseaux de guerre, les films d'avion, les films d'avion, les oiseaux de guerre, les vidéos d'avions, les vidéos d'avion et l'histoire de l'aviation. Une liste de toutes les vidéos d'avions.

Copyright A Wrench in the Works Entertainment Inc.. Tous droits réservés.


Northrop A-13, A-16, A-17, A-33

Northrop a utilisé le transport Gamma comme base d'une conception d'entreprise privée pour un bombardier d'attaque léger, l'identifiant comme le Northrop Gamma 2C qui, propulsé par un moteur radial Wright SR-1820F de 548 kW, a été acquis pour évaluation par l'US Army Air Corps en juin 1934 sous la désignation YA-13. Par la suite remotorisé avec un Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp de 708 kW, cet avion a été rebaptisé XA-16 (Northrop Gamma 2F). À la suite des tests du YA-13 et du XA-16, Northrop a reçu un contrat de 2 millions de dollars pour 110 bombardiers d'attaque désignés A-17, mais comme les tests du XA-16 avaient montré que l'avion était surpuissant, le Gamma 2.F a été remotorisé avec un 559kW Pratt & Whitney R-1535 Twin Wasp Junior, servant de prototype pour l'A-17. Suite à l'incorporation de plusieurs autres modifications, le premier des 109 avions A-17 de production a été livré en décembre 1935. Un contrat a été reçu le même mois pour un A-17A amélioré, introduisant un train d'atterrissage à roue arrière rétractable et le 615 kW Pratt & Whitney R -1535-13 moteur. Quelque 129 ont été construits, initialement par Northrop, mais en 1937, Douglas a acquis les 49 % restants des actions de Northrop Corporation, et c'est la société Douglas qui a achevé la production de ces avions. Sur le total, 93 ont servi avec l'USAAC pendant seulement 18 mois, puis ont été renvoyés à Douglas pour être vendus au Royaume-Uni et en France. La Royal Air Force en a reçu 60, les désignant Nomad Mk I, et tous ont été transférés à la South African Air Force. Douglas a également construit cet avion pour l'exportation sous la désignation Douglas Model 8A, les fournissant à l'Argentine, l'Irak, les Pays-Bas et la Norvège. Un lot de 34 avions modèle 8A-5 a également été construit pour le Pérou, 31 d'entre eux ont été réquisitionnés par l'US Army Air Force au début de 1942 pour être utilisés dans un rôle d'attaque. Armés de six mitrailleuses de 7,62 mm et capables de transporter jusqu'à 816 kg de bombes, tous ont été utilisés dans un rôle d'entraînement sous la désignation A-33.

L'avion utilisé dans ce film était le Northrop BT-1, un bombardier en piqué basé sur un porte-avions de la Marine. Bien qu'également conçu et construit par Jack Northrop et qu'il ait un air de famille avec l'A-17A, le BT-1 était d'une conception entièrement différente.

"J'ai une question. Était-ce l'avion qui a été utilisé dans le film "Dive Bomber" avec Erroll Flynn et Fred MacMurry?"

Tout commentaire ou connaissance de ce facteur de vol serait apprécié.

J'ai une question. Était-ce l'avion utilisé dans le film "Dive Bomber" avec Erroll Flynn et Fred MacMurry ?

Comment s'appelait cet avion ? "Nomade" "Souffleur de nez" quoi d'autre ?

s'il vous plaît, j'ai besoin de plus d'informations à ce sujet

Je suis impliqué dans un projet qui étudie une collision en vol entre 2 A-17A en 1940. A ce titre, je recherche des informations sur la finesse de l'A-17A. Tout commentaire ou connaissance de ce facteur de vol serait apprécié.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale


ww2dbase En 1932, le premier avion Gamma est entré en service civil. Les avions Gamma étaient des monoplans monomoteurs tout en métal conçus par Jack Northrop sur la base de son prédécesseur à succès Alpha. Sur le marché civil, ils étaient employés par la Trans World Airlines (TWA) des États-Unis. Un petit nombre d'entre eux ont également été utilisés pour des tentatives de battre des records à travers les États-Unis continentaux et au-dessus de l'Antarctique.

ww2dbase En 1933, l'armée américaine a encouragé Northrop à produire une variante militaire de la conception Gamma. La variante 2C résultante, livrée à l'US Army Air Corps le 6 octobre 1934, reçut de bonnes critiques. En février 1936, ces avions d'attaque au sol sont entrés en service sous la désignation USAAC d'A-17. Finalement, 110 A-17 (avec trains d'atterrissage fixes) et 129 A-17A (avec trains d'atterrissage rétractables) ont été vendus à l'USAAC. Un seul exemplaire de la variante 2E a été vendu à l'armée britannique pour évaluation, il a reçu des critiques positives. Lorsque les États-Unis sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale en décembre 1941, un petit nombre d'avions A-17 sont restés en service. Ils ont été utilisés pour des patrouilles côtières par le 59th Bombardment Squadron (Light) pour patrouiller du côté de l'océan Pacifique de la zone du canal de Panama. Tous les avions A-17 ont été retirés du service américain en 1944.

ww2dbase En 1938, à peine deux ans après leur acquisition, l'USAAC a choisi d'utiliser des avions multimoteurs pour servir dans des rôles d'attaque au sol. La France a signé un contrat pour acheter 93 d'entre eux, mais parce que seulement 32 ont été livrés avant la conquête allemande de la France, les 61 restants ont été vendus aux forces britanniques et du Commonwealth à la place en service britannique et du Commonwealth, les avions A-17 ont été désignés comme Nomad Mk I Un seul exemple de la variante 2D a été acheté par l'armée de l'air espagnole à TWA, il a été utilisé pour des missions de patrouille côtière pendant la guerre civile espagnole.

ww2dbase Un certain nombre d'avions Gamma militarisés ont été vendus au Japon et à la Chine dans les années 1930. La marine japonaise a acheté deux exemplaires de la variante 2E et les a évalués sous la désignation BXN. Au milieu des années 1930, la marine japonaise a acheté deux autres exemplaires, l'un de la variante 5A (rebaptisé BXN1) et l'autre de la variante 5D (donné à Manchukuo National Airways de l'État fantoche du Mandchoukou, parrainé par le Japon), a effectué des missions de reconnaissance au-dessus de la Chine du Nord et de l'Est. Russie sous couvert de transport civil). China purchased 25 Gamma 2E aircraft and used them as ground attack aircraft and light bombers they saw extensive use in the first year of WW2, and were all destroyed by the end of 1938.

ww2dbase Military forces of Argentina, Iraq, the Netherlands, Norway, Peru, and Sweden also purchased various variants of Gamma aircraft. The Peruvian aircraft would see combat during the Ecuadorian-Peruvian War of Jul 1941, most of the Dutch examples were destroyed by the German Air Force (Luftwaffe) on 10 May 1940, and the Norwegians-in-exile used them as trainer aircraft in Canada. Some of the Norwegian Gamma aircraft were later sold to Peru. The Peruvian Gamma aircraft were the last to be retired, having been in service until 1958.

ww2dbase Source: Wikipedia.

Last Major Revision: May 2010

2 Jun 1933 Frank Hawks flew Gamma 2A "Sky Chief" from Los Angeles, California, United States to New York, New York, United States in 13 hours, 26 minutes and 15 seconds.
6 Oct 1934 Northrop Corporation delivered the militarized 2C variant of the Gamma aircraft design to the US Army Air Corps for evaluation.
5 Dec 1935 Lincoln Ellsworth and Herbert Hollick-Kenyon failed to fly Gamma 2B "Polar Star" across Antarctica, running out of fuel merely 25 miles (40 kilometers) short of their destination of the camp Little America on the Ross Ice Shelf.

A-17

MachinerieOne Pratt & Whitney R-1535-13 Twin Wasp Jr. double row radial air-cooled engine rated at 750hp
Armement4x7.62mm M1919 Browning machine guns, 1x7.62mm trainable machine gun, up to 544kg of bombs in internal bay and external wing-mounted racks
Équipage2
Span14.60 m
Longueur9.80 m
Hauteur3.61 m
Weight, Empty2,210 kg
Weight, Loaded3,377 kg
Speed, Maximum332 km/h
Speed, Cruising274 km/h
Service Ceiling19,400 m
Range, Normal1,127 km

Did you enjoy this article or find this article helpful? If so, please consider supporting us on Patreon. Even $1 per month will go a long way! Merci.

Share this article with your friends:

Visitor Submitted Comments

1. Alan Chanter says:
13 Dec 2014 09:33:31 AM

In December 1935 the Northrop Corporation received a contract for an improved A-17A model which introduced a retractable tail-wheel landing gear and the more powerful 825-hp R-1535-13 engine. Some 129 were built, initially by Northrop, but in 1937 Douglas acquired the remaining 49 per cent of Northrop Corporation stock, and it was the Douglas Company which completed production of these aircraft. Of the total, 93 served with the USAAC for just eighteen months, before being returned to Douglas for resale to the United Kingdom and France. The RAF received 60, designating them Nomad Mk I, and these were all subsequently transferred to equip the South African Air Force.

All visitor submitted comments are opinions of those making the submissions and do not reflect views of WW2DB.


Lost Airmen of the Northrop A-17 Nomad 3521 Aircraft Found

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - Sep 13, 2013) - Nearly 72 years after the Nomad 3521 aircraft crash in December 1940, the remains of Flight Lieutenant Peter Campbell of the Royal Air Force and Leading Aircraftsman Theodore (Ted) Bates of the Royal Canadian Air Force have been successfully recovered. The remains of the airmen were located and recovered by members of the Royal Canadian Navy's Fleet Diving Unit (Atlantic) during a dive to the aircraft wreckage in Lake Muskoka in October 2012.

"This recovery will provide closure to the families of Flight Lieutenant Campbell and Leading Aircraftsman Bates, as well as reassure them that the ultimate sacrifice made by their loved ones will never be forgotten," said the Honourable Rob Nicholson, Minister of National Defence. "These airmen can now be laid to rest with the military honours that they so rightfully deserve."

The Royal Canadian Navy's Fleet Diving Unit (Atlantic) was tasked to survey the Nomad 3521 wreckage site as part of the Canadian Armed Forces Directorate of History and Heritage's mandate to recover and identify Canada's personnel. The recovery was a combined effort of the members of the community, who raised awareness about the existence of the aircraft, the Ontario Provincial Police's Underwater Search and Recovery Unit, who surveyed and located the aircraft on July 27, 2010, and the Fleet Diving Unit (Atlantic), who recovered the remains, personal effects, and the aircraft's three .30 calibre machine guns.

"This particular dive operation will certainly stay with the team forever," said Lieutenant (Navy) Greg Oickle, Acting Commanding Officer of Fleet Diving Unit (Atlantic). "The divers' persistence and exemplary work played a crucial role in the efforts to give these airmen the respect and dignity that they deserve. The team is proud to have been part of this homage to their military predecessors."

The Royal Canadian Air Force is committed to the recovery of the Nomad aircraft. Planning for the necessary logistics of such a recovery and salvage operation, as well as the appropriate coordination with other interested parties, is underway.

Flight Lieutenant Campbell and Leading Aircraftsman Bates went missing on December 13, 1940, when their aircraft, Nomad 3521, was involved in a mid-air collision with another aircraft, Nomad 3512. Both aircraft were searching for a fellow airman who had gone missing during training the day before. Following the crash, only Nomad 3512 and its pilot and co-pilot were located. The Nomad 3521, with Flight Lieutenant Campbell and Leading Aircraftsman Bates onboard, remained missing.

Flight Lieutenant Campbell and Leading Aircraftsman Bates will be laid to rest in an interment ceremony set to take place on September 17, 2013, at Woodlawn Memorial Park in Guelph, Ont.

As discretion regarding this case is the best protection against disturbance of the crash site, information regarding the survey dive was kept in confidence until the interment was imminent, and a decision regarding the disposition of the aircraft had been made.


Northrop A-17 - History

Archive Photos ¹

(Photo by John Shupek copyright © 200x Skytamer Images)

Northrop Gamma 2G
Single-engine two-place closed cabin landplane monoplane racer

Archive Photos

Northrop Gamma 2G, NC13761, c/n 11 (Northrop photos via Skytamer Archive)

Overview &mdash Northrop Gamma Séries [2]

The Northrop Gamma was a single-engine all-metal monoplane cargo aircraft used in the 1930s. Towards the end of its service life, it was developed into a light bomber.

Design and Development &mdash The Northrop Gamma was a further development of the successful Northrop Alpha and shared its predecessor's aerodynamic innovations with wing fillets and multicellular stressed-skin wing construction. Like late Northrop Alphas, the fixed landing gear was covered in distinctive aerodynamic spats, and the aircraft introduced a fully enclosed cockpit.

Historique des opérations &mdash The Northrop Gamma saw fairly limited civilian service as mail planes with Trans World Airlines, but had an illustrious career as flying laboratory and record-breaking aircraft. The US military found the design sufficiently interesting to encourage Northrop to develop it into what eventually became the Northrop A-17 Nomade light attack aircraft. Military versions of the Northrop Gamma saw combat with Chinese and Spanish Republican air forces. Twenty Five Northrop Gamma 2Es were assembled in China from components provided by Northrop.

On June 2, 1933 Frank Hawks flew his Northrop Gamma 2A Texaco Sky Chief from Los Angeles to New York in a record 13 hours, 26 minutes, and 15 seconds. In 1935, Howard Hughes improved on this time in his modified Northrop Gamma 2G making the west-east transcontinental run in 9 hours, 26 minutes, and 10 seconds.

The most famous Northrop Gamma was the Northrop Gamma 2B Polar Star. The aircraft was carried via ship and off-loaded onto the pack ice in the Ross Sea during Lincoln Ellsworth's 1934 expedition to Antarctica. The Northrop Gamma 2B was almost lost when the ice underneath it broke and it had to be returned to United States for repairs. The Northrop Gamma 2B Polar Star's second return to Antarctica in September 1934 was also futile &mdash a connecting rod broke and the aircraft had to be returned yet again for repairs. On January 3, 1935, Ellsworth and pilot Bernt Balchen finally flew over Antarctica.

On November 23, 1935, Ellsworth and Canadian pilot Herbert Hollick-Kenyon attempted the world's first trans-Antarctic flight from Dundee Island in the Weddell Sea to Little America. The crew made four stops during their journey, in the process becoming the first people ever to visit Western Antarctica. During one stop, a blizzard completely packed the fuselage with snow which took a day to clear out. On December 5, after traveling over 2,400 miles (3,865 km) the aircraft ran out of fuel just 25 miles (40 km) short of the goal. The intrepid crew took six days to travel the remainder of the journey and stayed in the abandoned Richard E. Byrd camp until being found by the Discovery II research vessel on January 15, 1936. The Northrop Gamma 2B Polar Star was later recovered and donated to the Smithsonian National Air and Space Museum where it resides to this day.

Overview &mdash Northrop Gamma 2G [3]

Ordered by the already famous aviatrix Jacqueline Cochran, the Gamma 2G (X13761/NC13761) was the sole Gamma to be powered by a liquid cooled engine, a 700-hp Curtiss Conqueror SGV-1570F-4 driving a two-blade propeller. The aircraft was fitted as a two-seater and did not have a forward cargo compartment, but in all other respects it was generally similar to the Gamma 2Ds. However, the aircraft was extensively damaged during its delivery flight on 30 September 1934, when the ferry pilot, Wesley Smith, was forced by the overheating Conqueror engine to make a forced landing near Tucumcari, New Mexico. This accident forced to Jacqueline Cochran to abandon her plan to enter the Gamma 2G in the MacRobertson race from England to Australia and the aircraft had to be rebuilt from parts from s/n 13, and uncompleted Gamma 2D. At that time the aircraft was re-engine with a Pratt & Whitney engine and Jacqueline Cochran entered it in the 1935 Bendix Trophy Race. Bad luck struck again as Jacqueline Cochran was forced out of the race by rapidly deteriorating weather conditions. She then leased the Gamma 2G to Howard Hughes, who had a 1000-hp Wright SR-1820-G2 radial engine, driving a three-blade constant speed propeller, installed. As the most powerful Gamma, the aircraft was used by Howard Hughes to set a new transcontinental nonstop record on 13-14 January 1936. The record flight was from Burbank, California to Newark, New Jersey in 9 hours 26 minutes 10 seconds with an average speed of 259 mph (417 km/h). Less than six months later, on 10 July 1936, the Gamma 2G was destroyed when engine failure on takeoff from Indianapolis, Indiana, forced Jackie Odlum to attempt an emergency landing. The aircraft nosed was over, ground looped and was damaged beyond repair.


Voir la vidéo: YF-17 Cobra Walk Around


Commentaires:

  1. Tashakar

    Clairement, merci beaucoup pour l'information.

  2. Melanthius

    Parfois, il y a des choses et est pire

  3. Brigbam

    Dessin animé drôle

  4. Nasho

    Très bien, cela prend fin.



Écrire un message